Kit de rafistolage

Une comédienne, une circassienne, le théâtre et le cirque.

Une thématique assez claire et transversale s'est très vite dégagée du choix des textes: ''la machinerie humaine''. L'Homme dans ce qu'il a de plus simple comme ce qu'il a de plus complexe, de meilleur et de pire. L'inévitable schizophrénie de son existence. L'Homme, le choix du binômeaidant, dans sa confrontation à l'autre et sa cohabitation avec lui. L'Homme, qu'il soit ''dans son cercle'', derrière un pupitre, empêtré dans son quotidien, à la limite de la folie, de l'absurde, du pathétique ou même, l'Homme, lors du jugement dernier!

D'inspiration brechtienne, notre projet tend à proposer une forme de théâtre didactique dans laquelle nous voudrions amener le public, le spectateur, l'Homme, à réfléchir, à s'interroger sur luimême, sur l'autre, sur le monde dans lequel il évolue. Voilà en quelques mots le moteur de notre création dans le choix des textes, de la forme et de l'univers. Mais pas uniquement.
Ce kit de rafistolage procède également d'une volonté de travailler dans les ruptures (de style, de rythme, …), d'où une sélection délibérément diversifiée (M. Visniec, V. Novarina, P.
Griselin, P. Lerch, C. McCarty, V. Hugo, G. Aperghis, K. Weill) nous obligeant à sans cesse renouveler l'attention du public.

L'utilisation de la musique et du chant nous semble de plus en plus couler de source. Indispensable. Comment le transposer? La forme, le traitement Si le thème reste somme toute assez classique, le traitement lui, demeure en revanche, beaucoup plus original, c'est du moins ce que nous recherchons. L'enjeu de notre travail réside donc dans l'articulation pertinente et évocatrice entre les morceaux choisis, entre le geste et la parole. Le défi de la mise en scène, en piste, consistera à trouver la juste traduction de l'équilibre, toujours précaire, d'une existence sur le fil et la douloureuse répartition des poids dans la balance (dichotomie entre le bien et le mal, la raison et la folie, la vie et la mort, le yin et le yang). Le tout, dans une forme adaptable à l'extérieur aussi bien qu'à l'intérieur. Là où nous en sommes... Après deux résidences, de multiples tentatives, tests et d'innombrables séances de travail de table, nous avons arrêté l'agencement (bien que provisoire encore) des textes, les premiers éléments de la scénographie et de la mise en espace.

Nous sommes actuellement à la recherche d'un lieu de résidence plus ''confortable'', où la corde pourrait rester posée pendant quelques jours, et où nous pourrions tester différentes pistes que nous avons entraperçues lors de nos réflexions, finaliser les parties restant à l'état d'ébauche. Enfin, s'attaquer à la forme ''salle'' du projet. Les éléments musicaux du spectacle sont en cours de définition, en collaboration avec des musiciens de notre entourage.
Part 1, samedi 1 Octobre 15:30 au Terminus
Part 2, dimanche 2 Octobre 14:30 à Frauenberg
Part 3, dimanche 2 Octobre 17:30 à Frauenberg


retour au programme>
...au Terminus
...à Frauenberg